Une action professionnelle du rotary club de Roubaix

© Vitrine pour un Designer

Découvrez les 5 finalistes Vitrine pour un designer

On vous l’avoue, les discussions et les négociations ont été âpres Jeudi 9 janvier au sein du pré-jury de sélection. De ballottage en repêchage, la tâche n’a pas été simple devant la qualité de nombreux dossiers de candidature. Du reste, il était aussi nécessaire de prendre en compte les projets de développement des 5 Entreprises Partenaires Associées. Toujours est-il qu’il fallait bien trancher. 

Roulement de tambour…. les 5 finalistes sont : 

Juliette BERTHONNEAU avec son projet BOUNCING PATTERNS

A noter que le projet de Juliette a fait l’unanimité. Le pré-jury a salué la qualité du dossier et de l’échantillon et a apprécié la projection sur la fonction d’usage. Bref, un travail de qualité très prometteur.  

« Bouncing Patterns est un tissage Jacquard 3D tubulaire en creux, modulable, amortissant et autoportant. Son design à la fois visuel et technique, pourrait apporter une solution durable aux problèmes d’acoustique, à l’isolation thermique, ou encore devenir un tissus d’ameublement alternatif innovant. » Juliette Berthonneau

Lucie DUBOIS avec son projet ARCHI-TEXTURE

Second coup de coeur du pré-jury qui a salué la fraicheur et la liberté de cette approche textile où comment passer d’une matière molle à une structure rigide, ou comment l’échantillon, l’objet joue le hors d’échelle pour devenir architecture. Il est ici très intéressant de voir comment Lucie développera l’échelle industrielle. 

« En « archi-texture », le textile est un moyen à la fois structurel et sensible de construire un espace. J’expérimente le tissage en volume et ses dérivés, et j’obtiens une famille de matériaux que l’on pourrait qualifier de « tôles textiles ». Lucie DUBOIS

Simon LEBLANC avec son projet PIGMENT

Le pré-jury a apprécié la vraie sensibilité à l’objet de Simon et son intérêt pour l’éco-conception, la couleur, les teintures végétales. Le design dépouillé et la volumétrie très simple de ses objets ont su conquérir le coeur du pré-jury. 

« Pigment est un projet qui ore un point de vue poétique sur les enjeux écologiques de demain. Des luminaires alliant formes organiques, textiles naturels, teintes végétales et assemblage cousu pour sensibiliser le grand public au démarche « slow » et locales. » Simon Leblanc

Garance MAURER, avec son projet LIEU, LIENS

C’est à travers un dossier très bien construit, que le pré-jury a pu sentir l’esprit ludique et la capacité à la polyvalence de Garance. Tous veulent voir son potentiel créatif en action. 

« Comment habitons-nous ? Comment transformons-nous l’espace en lieu ? En partant des 4 éléments de l’architecture de G. Semper (toit, terre-plein, clôture et foyer) le textile construit l’habitat. Entre technique et symbolique, il dessine les lignes d’objets : voile, tapis, brosse et lampe. » Garance Maurer 

Alice VEDILLE avec son projet LIN AUGMENTÉ

Qualité graphique, couleur… Les images et les propositions sont prometteuses et n’ont pas manqué de séduire le Président du Jury, François Azambourg qui invite Alice à dépasser le stade de l’échantillon pour désormais penser l’objet. 

«Lin augmenté» est un projet de recherche autour des nouvelles transformations du lin oertes par l’industrie du composite. Le lin devient un terrain d’exploration pour la création d’objets hybrides, à la frontière du textile, et ore ainsi de nouvelles fonctionnalités. » Alice Vedille

Le petit coup de pouce du pré-jury

Il n’en fallait que 5. 2 derniers projets ont été au coeur des discussions. Aussi, même s’ils ne rejoignent pas le rang des finalistes, le pré-jury envoie ses encouragements à Elfie POIRE et son projet Tectonique Tissu minéral ainsi qu’à Rose EKWE et son projet ALGAE Textiles.